LIEUX DE MÉMOIRE et D'HISTOIRE
de L'IMMIGRATION et de L'EXIL ESPAGNOLS en ÎLE-DE-FRANCE
un site créé par la FACEEF

Ateneo Ibero-Americano

1957-1995



L’Ateneo Ibero-Americano est fondé en 1957 par des exilés politiques proches du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE). Il constitue un espace d’échanges et de réflexion autour de la culture espagnole républicaine en organisant des conférences et des expositions. S’y sont côtoyés bon nombre d’intellectuels français, espagnols et latino-américains tels que Rafael Alberti, Albert Camus, Pablo Casals, Marcel Bataillon etc.


L’Ateneo Ibero-Americano est fondé par les exilés politiques proches du Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE) en 1957 dans le but de développer et impulser la culture ibérique et celle de l’Amérique latine. Il collabore avec l’Association des artistes et des intellectuels espagnols en France qui avait été créée en 1925 par le peintre Tito Livio Madrazos afin de faire connaître la culture espagnole en France.

Son président fondateur, Emilio Herrera Linares, est politiquement engagé auprès de la seconde République espagnole, tandis que son secrétaire, Antonio Gardo, l’est intellectuellement. Des intellectuels français, espagnols et latino-américains composent le comité d’honneur, parmi eux : Albert Camus, Rafael Alberti, Pablo Casals, Charles Aubrun, Marcel Bataillon, Jean Cassou, Pierre Vilar. Des expositions et des conférences permettent à la culture espagnole républicaine de se développer en opposition à celle imposée par Franco en Espagne. L’Ateneo a un côté « mondain », invitant des personnalités politiques issues de l’intelligentsia espagnole. Des expositions sont organisées dans des lieux prestigieux tels le Grand Palais.

Cependant, son financement a été pendant longtemps limité, provenant des seuls adhérents et fonctionnant grâce au bénévolat. Le nombre d’adhérents varie entre 150 et 200 personnes. L’Ateneo est dissout en 1995.

Références