LIEUX DE MÉMOIRE et D'HISTOIRE
de L'IMMIGRATION et de L'EXIL ESPAGNOLS en ÎLE-DE-FRANCE
un site créé par la FACEEF

Collège d’Espagne

De 1935 à nos jours


Collège d’Espagne de la Cité internationale universitaire de Paris


Le Collège d’Espagne trouve ses origines au sein de deux institutions progressistes et libérales, la Résidence d’étudiants de Madrid (Residencia de Estudiantes de Madrid) et l’Institution d’enseignement libre (Institución de Libre Enseñanza [1]), qui font de lui, non seulement un lieu d’accueil pour les étudiants espagnols, mais également une plateforme pour la promotion de la culture, des sciences et des arts espagnols.


Hall d'entrée du Collège d'Espagne de la Cité internationale (...)

Le Collège d’Espagne, situé dans l’enceinte de la Cité universitaire de Paris, a reçu le soutien du Roi Alphonse XIII [2]. La construction du bâtiment a été commandée à l’architecte espagnol Modesto López Otero - lequel s’est inspiré d’architectures espagnoles comme celles de l’Escurial de Juan de Herrera et du Palais de Monterrey de Salamanque - qui a construit un édifice dont les tours rappellent le bâtiment des Archives générales des Indes de Séville.

Bien qu’initialement prévus pour l’année 1927, les travaux de construction du Collège d’Espagne commencent en 1929. Il n’ouvrira ses portes qu’en 1934, à cause de la proclamation de la Seconde République espagnole [3].

Son premier directeur, Ángel Establier Costa, autorise, durant la guerre civile, que des défenseurs des deux camps - tels que Pío Baroja, Severo Ochoa, Xavier Zubiri [4] dont le souvenir a marqué l’institution jusqu’aux années 1960 [5] - y résident.

Au cours du mois de mai 1968, le Collège d’Espagne est occupé et le Général Franco décide de le fermer, contre la volonté du gouvernement français. Il ouvre de nouveau ses portes en 1987, sous l’impulsion de son nouveau directeur, José Antonio Maravall [6]. Durant sa période de fermeture, le Collège d’Espagne est détérioré par un incendie.

Bien qu’il soit resté près d’une vingtaine d’années fermé, le Collège d’Espagne a continué, par la suite, d’accueillir des artistes et intellectuels espagnols tels que Llorens Artigas, Antonio Saura, Eusebio Sempere, Chillida, Ramón Chao [7].

Aujourd’hui, le Collège d’Espagne héberge de nombreuses manifestations scientifiques et culturelles chargées de faire découvrir le milieu artistique et intellectuel hispanique.

Références

- Chao, Ramón, « El colegio de España en la Universidad de París », in El País, 13 décembre 1979. Disponible en ligne : http://ramonchao.wordpress.com/2012/04/05/el-colegio-de-espana-en-la-universidad-de-paris/

- Varela Ortega, José, « 75 años del Colegio de España en Paris : un espacio de civilidad en un mundo turbulento », en El Imparcial, 9 de abril de 2010. Disponible en ligne : http://www.elimparcial.es/sociedad/75-anos-del-colegio-de-espana-en-paris-un-espacio-de-civilidad-en-un-mundo-turbulento-60886.html [consulté le 12 janvier 2013].

PORTFOLIO
Cafeteria du Collège d'Espagne de la Cité internationale universitaire de (...)
Mots-clés