LIEUX DE MÉMOIRE et D'HISTOIRE
de L'IMMIGRATION et de L'EXIL ESPAGNOLS en ÎLE-DE-FRANCE
un site créé par la FACEEF

École de formation professionnelle

1975 - (...)


École de formation professionnelle pour la femme espagnole


L’École de formation professionnelle pour la femme espagnole voit le jour en 1975 afin de venir en aide aux jeunes femmes immigrées espagnoles sur le plan scolaire et professionnel.


L’École de formation professionnelle pour la femme espagnole est fondée en 1975 par Francisca Calleja, arrivée à l’âge de 11 ans en France avec ses parents. A partir de 1970, elle décide de créer une école spécialement conçue pour les femmes migrantes espagnoles. En 1972, elle se met en contact avec l’attaché du Travail de l’ambassade d’Espagne à Paris afin d’évaluer la faisabilité de son projet. Une enquête par sondage est alors réalisée dans le but de déterminer les préférences des femmes espagnoles en matière de formation professionnelle. Des orientations vers des métiers réputés très « féminins » (coiffure, esthétique, coupe et couture, secrétariat, etc.) sont retenues.

Les aides financières de l’Association française pour le développement de l’Enseignement technique (AFDET) et du Fonds d’action sociale (FAS) permettent de couvrir les salaires du personnel, tandis que l’Institut espagnol d’émigration prend en charge les loyers et les frais de fonctionnement.

Le principal objectif de l’École de formation professionnelle est de fournir l’assistance nécessaire aux jeunes immigrées espagnoles sur le plan scolaire et professionnel, tout en les préparant à un éventuel retour en Espagne grâce à l’acquisition d’un double diplôme, français et espagnol.

L’Ecole se développe rapidement : le nombre de professeurs passe de quatre en 1975 à trente à la rentrée 1982. Dans la même période, le nombre d’élèves passe de quatre-vingt-douze à deux-cent-quatre-vingt. Le cadre juridique et organisationnel de l’école reste, quant à lui, quasiment inchangé : c’est une association 1901 dont les membres fondateurs se constituent en Conseil d’administration sous la direction de Miguel Calleja, mari de Francisca Calleja.

Des cours de coiffure, esthétique, coupe et couture y sont dispensés en français. Des spécialisations dans les domaines « puériculture » et « auxiliaire administratif » et sténo-dactylo » y sont également proposées. Certains professeurs sont recrutés par le biais des services d’éducation espagnols et se chargent de l’enseignement complémentaire en espagnol en vue de l’obtention du diplôme de Graduado Escolar. Les autres professeurs, dont les qualifications étaient par ailleurs relativement hétérogènes (du niveau brevet au niveau licence), sont directement engagés par l’Ecole en tant que vacataires.

Références

- Leunda, Xavier, « Étude de cas sur L’école de formation professionnelle pour la femme espagnole », in Projet numéro 7 du Conseil de la coopération culturelle : « L’éducation et le développement culturel des migrants », Conseil de l’Europe, Strasbourg, 1982.

- Entretien avec Francisca Güemes réalisé par Lola Baldo, novembre 2012, Paris, FACEEF.

- Entretien avec Isabel Vazquez de Castro réalisé par Lola Baldo, décembre 2012, Paris, FACEEF.

Mots-clés