LIEUX DE MÉMOIRE et D'HISTOIRE
de L'IMMIGRATION et de L'EXIL ESPAGNOLS en ÎLE-DE-FRANCE
un site créé par la FACEEF

Pamies, Josep (1921-...)

Josep Pamies est né en octobre 1921 à Balaguen (Lérida).
Membre de la Jeunesse socialiste unifiée (JSU), en 1938, à 17 ans, il s’engage comme volontaire dans un bataillon de l’armée de l’Ebre.
Après la Retirada, il est interné dans un camp puis intègre une compagnie de Travail de laquelle il s’évade au bout de trois mois pour rejoindre la région parisienne.
D’abord terrassier ou bûcheron dans les forêts de la région parisienne, en 1954, il devient fraiseur après avoir suivi une formation.
En tant que militant du Parti socialiste unifié de Catalogne (PSUC), dès la Libération de Paris, c’est l’un des principaux organisateurs des activités de propagande du PCE, entre autres de meetings, fêtes et bals, à la Bourse du Travail de la rue de la Grange-aux-Belles (Xe) et à la Maison des Métallos (rue Jean-Pierre Timbaud XIe). Elles sont très nombreuses entre 1945 et 1950 (interdiction du PCE), puis à partir de la fin des années 60, coïncidant avec l’arrivée de la nouvelle vague d’immigration économique. Il participe aussi à la vente de Mundo Obrero dans les quartiers où vivent nombre d’Espagnols et devant le Consulat.
Dans son entreprise, il milite au sein de la CGT dont il est délégué syndical jusqu’à sa retraite.
Après avoir eu le statut de réfugié politique, il demande un passeport espagnol en 1956 pour pouvoir aller légalement en Espagne. Il n’a jamais demandé la nationalité française.
Depuis les années 1970, il appartient au comité central du PCE et est actuellement en charge de la publication mensuelle du « Mundo Obrero » en français.