LIEUX DE MÉMOIRE et D'HISTOIRE
de L'IMMIGRATION et de L'EXIL ESPAGNOLS en ÎLE-DE-FRANCE
un site créé par la FACEEF

Rubiano, Maria Leonor dite Léone (1920-1945)

Née en juillet 1920 à Mieres (Asturies), Maria Leonor Rubiano arrive à La Plaine Saint-Denis avec ses parents entre 1926 et 1931. Elle travaille comme manutentionnaire dans une usine de papier goudronné à Saint-Denis. Membre des Jeunes filles de France depuis 1936, elle est une militante active de la solidarité avec l’Espagne républicaine, son frère aîné étant parti se battre pour la République. Elle participe à diverses actions de résistance à partir de l’été 1940 à la Plaine (distribution de tracts, inscriptions murales, collage de papillons, etc.) et confectionne avec Angèle Martinez un drapeau tricolore pour la manifestation du 14 juillet 1941 au métro Strasbourg – Saint-Denis. Elle est arrêtée le 4 octobre 1941 par la Gestapo et emprisonnée à la prison de la Santé jusqu’en mai 1942. Classée « Nacht und Nebel », elle est alors transférée en Allemagne à la fin du mois de mai 1942, en même temps que les autres jeunes militants communistes de la Plaine, et internée dans diverses prisons et forteresses dans l’attente de son jugement (Prüm, Cologne, Breslau), où elle participe à diverses actions de résistance et de sabotage. Déportée au camp de Ravensbrück en 1944, elle y décède de la tuberculose en 1945.